L’agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l’autoconsommation et l’économie de subsistance. La production, rarement excédentaire, n’est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à l’exportation. Elle est en grande partie auto-consommée par les paysans et la population locale. Cette forme d’agriculture, courante dans les jardins du monde entier, demeure d’une importance capitale dans les pays les moins avancés où elle permet aux populations rurales, sans autre ressource, de se nourrir. Ses faibles rendements, générant peu d’excédent, permettent toutefois aux populations d’avoir des compléments alimentaires. Cette agriculture favorise fortement la biodiversité.

articles similaires

La baselle ou l’épinard tropical

Baselle Alba
16 mai 2021 0 Commentaire 7 tags

Facile à cultiver, la baselle ou épinard (Gabon) est une plante grimpante qui présente un grand nombre d’avantages nutritionnels et économique. Présentation : Nom scientifique basela rubra (épinard rouge) ou

Pesticide : produits phytopharmaceutiques

Pesticides
4 mai 2021 0 Commentaire 11 tags

de Sandrine Mariella Bayendi Loudit, Auguste Ndoutoume Ndong et Frédéric Francis Les agents de l’IGAD ont répertorié 69 produits phytosanitaires (Fig. 3). Il y a 53 % d’insecticides dont deux combinés aux acaricides et un

Oignon

Culture de l'oignon
26 mai 2021 0 Commentaire 9 tags

Oignon ou ognon (Allium cepa), est une espèce de plantes herbacées bisannuelles de la famille des Amaryllidaceae, largement et depuis longtemps cultivée comme plante potagère pour ses bulbes de saveur et d’odeur fortes ou pour ses feuilles. Le terme désigne aussi le bulbe de cette plante récolté