Le taro, aussi appelé songe, madère, racine madère, chou chine ou dachine, est un tubercule alimentaire (légume-racine) des régions tropicales produit par des plantes de la famille des Aracées, le plus souvent de la sous-famille des Aroideae. Le terme peut désigner également la plante elle-même.

On dénombre environ 1 000 variétés de taro aux quatre coins du globe. Certaines variétés atteignent 1,80m à l’image du colocasia antiquorum « Black Beauty ». Le xanthomosa violaceum propose des tubercules comestibles à chair rose tandis qu’on consomme les jeunes pétioles de « Colocasia esculenta » (« oreille d’éléphant »). La plupart des espèces de taro proposent de grandes feuilles tantôt vert clair, vert métallique ou vert foncé, voire pourpre.

Le taro a un pouvoir nutritif très important. En outre, son bulbe et ses feuilles contiennent du calcium, du fer, les feuilles étant également riches en vitamines A, B et C (en outre : en raison de l’oxalate de calcium qu’il renferme, il est obligatoire de cuire le taro avant de la consommer afin de ne pas subir d’irritations au niveau de la peau, mais également des muqueuses de la bouche et de la gorge). 

Conseil de plantation :

Le taro doit être placé dans une terre riche et argileuse et dans un lieu ensoleillé. On le plante en pleine terre en enterrant le tubercule à 30 cm environ. Il est impératif de butter les plants. Le taro se cultive également en pot, dans une terre riche en humus. Certaines variétés apprécient même d’être placées dans un bassin, sans toutefois mouiller toute la motte.

Il est essentiel d’assurer un arrosage régulier ainsi qu’un apport d’engrais. Pour une culture en pot, il est possible de placer ces derniers à l’intérieur.

Il est possible de séparer le stolon produit par les bourgeons et de le placer dans une terre riche en humus mais aussi de séparer les tubercules du pied mère.

Le bouturage par rejet consiste, quand à lui, à prélever une partie du sommet du corme et de le repiquer rapidement.

Les jeunes pousses peuvent être prélevées au fur et à mesure des besoins pour les variétés à pétioles verts ou rouges. Les tubercules, quant à eux, sont ramassés environ 6 mois après la plantation.

S’il est cultivé dans un environnement trop humide, le tubercule peut souffrir de pourriture.
Les nuisibles susceptibles d’attaquer vos plants de taro sont les araignées rouges ainsi que les limaces et les escargots. Pour lutter contre les premières, il convient de conserver un feuillage légèrement humide, les araignées rouges étant attirées par une atmosphère sèche.

articles similaires

Tomate

Tomate
7 mai 2021 0 Commentaire 8 tags

La tomate (Solanum lycopersicum L.) est une espèce de plantes herbacées du genre Solanum de la famille des Solanacées, largement cultivée pour son fruit. Le terme désigne aussi ce fruit charnu. La tomate se consomme comme un légume-fruit, crue ou cuite. Elle est devenue un

Chou pommé

Plantation de chou pommé
15 juin 2021 0 Commentaire 8 tags

Terre de culture (Agriculture Gabon) : On distingue deux catégories de choux pommés : ceux à feuilles lisses, ou choux cabus, et ceux à feuilles cloquées dits choux de Milan.

Lutte contre les ravageurs : La limace du potager

8 juin 2021 0 Commentaire 9 tags

Terre de culture (Agriculture Gabon) : Les limaces sont des décomposeurs utiles dans la nature. Mais ils causent des dégâts dans le potager. On peut les éviter ou s’en débarrasser