L’arachide est une plante curieuse, son système de production revêt un caractère original car elle produit des fruits sous la terre.

Lorsque les fleurs sont pollinisées, les tiges se courbent et les fleurs s’enfoncent dans la terre grâce à son pédoncule pour donner naissance aux gousses, sous six ou sept centimètres de terre.

Les semis doivent être effectués avec des graines crues. Pour une culture destinée à des récoltes, il est recommandé de se procurer des arachides dans les animaleries, elles sont destinées entre autres aux oiseaux et les résultats sont meilleurs.

L’arachide a un cycle de de germination et de croissance rapide.

Les arachides sont très riches en oligoéléments, cuivre, manganèse et zinc ainsi qu’en vitamine B.

Saison de culture et date de semis– Toute l’année au Gabon, de préférence au début de la saison de pluie (septembre pour une récolte en décembre et janvier pour une récolte en avril et mai).
VariétésCycle court (90 jours) : 55 437, et Fleur 11. Variétés de type Spanish assez tolérantes au sel.
Préparation de la parcelle– Nettoyer la parcelle
– Faire un labour suivi d’un simple offsetage et d’un billonnage. A défaut du labour, faire alors un double offsetage suivi d’un billonnage.
Densité de semis– Si le billon comporte une ligne d’arachide : Semer au sommet des billons espacés de 80 cm, les poquets sont espacés de 15 cm (83 333 plants / Ha).
– Si le billon comporte deux lignes : Semer au 2/3 supérieur de part et d’autre des billons espacés de 120 cm, avec des écartements de 20 cm sur la ligne (83 333 plants / Ha).
– Si le billon comporte trois lignes, semer au 2/3 supérieur de part et d’autre et au sommet des billons espacés de 120 cm, avec des écartements de 10 cm sur la ligne (250 000 plants / Ha).
Sarclage– Au minimum, faire deux sarclages avant la couverture totale
Fertilisation– Apporter au total 100 kg/ha de 18-46 et 150 kg/ha de KCl en engrais de fond. Les apports doivent être localisés en ligne en dessous de la ligne de semis entre les 10 et le 15 jours après semis. En couverture, apporter 60 kg d’urée avant la gynophorisation entre le 20ème FICHE TECHNIQUE arachide et le 30ème jours.
Irrigation– Les apports doivent tenir compte du drainage des parcelles : il ne doit plus y avoir d’eau au bout de 24 à 36 heures de ressuyage.
– Premier mois de culture : apporter 3 à 4 mm/j tous les 10 à 15 jours
– A partir de la couverture totale : apporter 5 à 7 mm/j tous les 7 à 10 jours – A la maturation : apporter 4 à 5 mm/j tous les 10 à 12 jours.
Récolte– Arrêter l’irrigation au moins 15 avant la récolte pour accélérer la maturation
– Faites une irrigation la veille de la récolte pour faciliter la récolte par arrachage à la main, nettoyer rapidement les gousses dans le canal d’irrigation, sécher pendant quelques jours avant de faire l’égoussage.
– Rendement moyen = 3 – 4 t/ha
Rendement3,5 t/ha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

articles similaires

Cacaoyer

Cacaoyer
29 avril 2021 0 Commentaire 7 tags

Aussi appelé cacao ou cacaotier, le cacaoyer (Theobroma cacao) est un petit arbre à feuilles persistantes du genre Theobroma de la famille des Sterculiacées, selon la classification classique, ou des

Banane plantain

Banane plantain
29 avril 2021 0 Commentaire 8 tags

La banane plantain est une espèce hybride de plante de la famille des Musaceae. Comme la banane dessert, elle est un sous-groupe de l’espèce Musa ×paradisiaca (issue du croisement entre

ANANAS : Conduite Agroécologique

13 mai 2017 0 Commentaire 11 tags

Terre de culture : Conduite Agroécologique de l'ananas. La culture d’ananas a de multiples exigences (maitrise technique, besoins en main d’œuvre et intrants). C’est une culture sensible à de nombreux agresseurs.